Basket Club L'Isle Adam : site officiel du club de basket de L ISLE ADAM - clubeo

Le Basket pour tous

 

Suite aux nombreuses questions reçus de visiteurs de notre site internet qui ne connaissent pas forcément très bien le Basket Ball nous vous proposons ici une petite synthèse sur notre sport. 

Les règles : 

Il faut d'abord savoir que le basket mondial est régi par la Fédération internationale de basket-ball (FIBA), mais que certaines ligues ont quelques règles qui diffèrent. C'est le cas de la NBA ou encore du championnat universitaire américain (NCAA). Je vous propose ici de découvrir les principales règles du basket FIBA (règles qui sont en vigueur en France et s’applique par exemple pour l’ Eurobasket).

  • Un terrain de basket fait 28 mètres de long et 15 mètres de large et le panier est situé en hauteur à 3m05 du sol.
  • Un match se déroule en quatre quart temps de 10 minutes et oppose deux équipes de cinq joueurs. Pour un championnat d'Europe, chaque équipe peut avoir douze joueurs au total. Contrairement au foot, les remplaçants entrent fréquemment en jeu et l'entraîneur peut faire autant de changement qu'il le désire.
  • Au début d’un match de basketball, c’est l’arbitre qui effectue l’engagement sous la forme d’un « entre-deux » : deux joueurs adverses se mettent face à face, de chaque côté de la ligne médiane. Le ballon doit toujours être touché avec les mains : s’il touche une partie de la jambe, il s’agit d’une faute. Le ballon est hors-jeu lorsqu’il sort du terrain, ou lorsqu’il est touché par un joueur qui est hors du terrain, ou même s’il mord la ligne de délimitation. À l’issue de la rencontre, l’équipe qui a remporté le plus de points remporte le match. Lors d’une égalité, 5 minutes de prolongation sont jouées : elles sont renouvelables une fois si jamais l’égalité persiste. 
  • Le but du jeu est de marquer davantage de points que l'équipe adverse en 40 minutes. Chaque panier marqué vaut deux points, ou trois si le tir est réussi derrière la ligne à trois points située à 6m25 du cercle (Cette distance passera à 6m75–comme en NBA- à partir de Septembre 2016). Après une faute, un joueur peut être amené à tirer un ou plusieurs lancer-franc. Ce tir sans opposition vaut un point. En cas d'égalité à la fin du match, les deux équipes jouent autant de prolongations de 5 minutes nécessaires à les départager.
  • L'équipe en attaque a 24 secondes pour tirer. Si le ballon n'a pas touché le cercle au bout de ces 24 secondes, il est rendu à l'adversaire. Chaque équipe a également 8 secondes pour franchir le milieu du terrain.
  • Pour se déplacer, le joueur ayant le ballon est obligé de dribbler. Il peut au maximum faire deux pas sans faire rebondir la balle au sol et ceux-ci ne peuvent être effectués que si le joueur était en mouvement juste avant. Dans le cas contraire ou si le joueur fait plus de deux pas, la balle est perdue. Et lorsqu'un joueur a stoppé son dribble, il ne peut le reprendre.
  • En défense, les joueurs n'ont en principe pas le droit de toucher leur adversaire. Ils ne peuvent le pousser, lui taper sur les bras ou faire obstruction en se mettant au dernier moment sur son passage. Si cela arrive, l'arbitre siffle une faute. Quatre sont autorisées par joueur, mais à la cinquième, le coupable est contraint de quitter le terrain (mais peut être remplacé). Si les joueurs ne peuvent se toucher "en principe", cela arrive néanmoins très souvent dans le jeu intérieur. Certains contacts dans des situations bien identifiées sont donc permis.
  • Il y a plusieurs cas de figure lorsqu'une faute est sifflée : une faute commise lors d'une tentative de tir entraîne des lancers-francs à tirer. Un seul si le panier a été inscrit malgré la faute. Deux si le panier a été manqué. Et trois si le tir était raté et qu'il s'agissait d'un trois-points. Pour les fautes commises à d'autres moments du match, l'équipe victime de la faute remet en jeu sur le côté du terrain, sauf si l'équipe qui l'a commise est dans la pénalité. Une équipe se retrouve dans la pénalité au bout de la cinquième faute commise en un quart temps. Dans ce cas, chaque faute entraîne automatiquement deux lancers-francs.

L’attaque et la défense au basketball

Lorsqu’un joueur a le ballon en sa possession, il doit se déplacer tout en dribblant sous peine de commettre la faute de « marcher ». Un saut avec le ballon ou deux appuis en déplacement sans dribbler sons considérés comme des « marcher ». Un joueur n’a pas le droit de reprendre le ballon lorsqu’il l’a lâché sans rebond sous peine de commettre la faute de « reprise de dribble ». Lorsqu’un joueur touche le ballon quand il dribble, la faute commise est un « porter de ballon ». Toutes ces fautes sont pénalisées par une remise en jeu du ballon offerte à l’équipe des adversaires. L’équipe qui attaque n’a le droit qu’à 24 secondes pour faire une tentative de tir. Un joueur qui attaque ne peut pas stationner plus de 3 secondes à l’intérieur de la zone restrictive. Le joueur qui est en possession du ballon n’a pas le droit d’arrêter de dribbler pendant plus de 5 secondes. Il doit passer le ballon.

Il existe deux principaux types de défense au basketball : la défense de zone, où chacun des joueurs en défense se consacre à une partie du terrain de jeu, et la défense individuelle, où chacun des joueurs défend auprès d’un joueur adverse en particulier. Les contacts physiques avec les attaquants qui possèdent le ballon sont néanmoins évités au maximum : en cas de contact le défenseur est sanctionné par « faute personnelle » et le ballon est rendu à l’attaquant.

Si vous souhaitez approfondir la question, je vous invite à vous rendre sur la page Wikipedia du basket, où les règles sont davantage développées. Nous ne nous sommes attachés ici qu'à l'essentiel.

Les différents postes : 

La pratique de ce sport collectif repose sur la répartition stratégique des cinq joueurs de basketball sur le terrain. Cinq joueurs évoluent ensemble sur le terrain, mais ils ne font pas tous la même chose. La position des joueurs détermine leur rôle au cours du match. On parle alors de « postes », que le BCIA détaille ici pour vous aider à mieux comprendre le basketball.

Il y a donc cinq postes : meneur (point guard), arrière (shooting guard), ailier (small forward), ailier fort (power forward) et pivot (center). Les cinq joueurs qui débutent un match, avant les remplacements qui interviennent au cours du match, font partie du « cinq majeur ». Que ce soit en attaque ou en défense, chaque joueur joue donc à un poste défini. Nombreuses variations des positions et des combinaisons tactiques sont possibles : voici quelques explications sur les cinq postes classiques du basketball.

Les numéros des postes au basketball

Traditionnellement, les postes de basketball sont désignés par des numéros. Au meneur correspond le numéro 1, à l’arrière le numéro 2. Le petit ailier est désigné par le numéro 3 tandis que l’ailier fort porte le numéro 4 et le pivot le numéro 5.

Au basketball, chaque joueur porte un maillot numéroté qui ne correspond en rien à son numéro de poste. En effet, la règle de la FIBA demande que les numéros de 4 à 15 soient utilisés lors des compétitions internationales tandis qu’en NBA, les joueurs de basketball peuvent choisir n’importe quel numéro de 0 à 99 compris. En règle générale, ils gardent ce numéro tout au long de leur carrière de joueur de basketball.

Les cinq positions au basketball

Le poste 1 – Le meneur  :

Lors d’un match de basketball, c’est le « meneur » qui prend en charge l’organisation de l’attaque et qui distribue les ballons. Le meneur initie l’attaque en montant le ballon depuis son propre camp. En plus d’un excellent dribble pour l’attaque, il doit présenter une vision extrêmement stratégique de l’ensemble du jeu pour animer le jeu de ses coéquipiers.

Ex : (Tony Parker)

BCIA-TONY PARKER

 

Le poste 2 – l’arrière

L’ « arrière » est un joueur qui est principalement orienté vers l’extérieur de la zone d’attaque. L’arrière entre parfois dans la zone de la raquette. Il peut également tirer des paniers à trois points. 

Ex : (Nicolas Batum)  

BCIA-Nicolas Batum

 

Le poste 3 – Le petit ailier ou ailier shooteur

Le « petit ailier » ou « ailier shooteur » est souvent un joueur à la fois agile et rapide. Sa position est placée à l’extérieur mais il peut néanmoins parfois aider les joueurs intérieurs lors des rebonds.- 

Ex : (Boris Diaw) :

BCIA-Boris Diaw

 

Le poste 4 – l’ailier fort

L’« ailier fort » joue un rôle semblable à celui du pivot. En défense, il protège avec le secteur intérieur du terrain avec lui. Néanmoins, l’ailier fort peut plus s’éloigner du panier que le pivot. L’ailier fort est bien souvent de plus petite taille que le joueur pivot. 

Ex : (Florent Pietrus)

BCIA-Florent Pietrus

 

Le poste 5 – Le pivot

Le « pivot » est la plupart du temps un grand joueur, doté de la plus grande force physique. Pour défendre, le pivot se positionne au plus près du panier de son équipe et défend ainsi le secteur intérieur du terrain. Le pivot a un rôle très important à jouer lors des rebonds et des contres. 

Ex : (Ronny Turiaf)

BCIA-Ronny Turiaf

 

 

Les joueurs célèbres de basketball pour chaque poste

Les joueurs célèbres de basketball ayant le rôle de pivot sont entre autres Kareem Abdul-Jabbar et Dwight Howard. Pour le poste d’ailier fort, les joueurs remarquables sont Kevin Garnett ou encore Tim Duncan. Le poste de petit ailier est représenté par des joueurs de talent comme LeBron James mais aussi Carmelo Anthony. Les arrières célèbres sont entre autres Michael Jordan, Dwyane Wade ainsi que Kobe Bryant tandis que les meneurs les plus notoires sont Magic Johnson, Derrick Rose ou encore le remarquable Tony Parker.

 


En savoir plus sur le basket - voir aussi : Le Basket - le Vocabulaire

oct.
oct.
nov.
nov.
déc.
09:00
GYMNASE AMELIE MAURESMO